Nouvelles 2022

Agricultures

Cette année c’est le projet de la Ferme de la Sarte à Grez-Doiceau qui est sélectionné à l’issue de l’appel à projets « CERES - Agricultures en transition » organisé chaque année par le Fonds Baillet Latour.

Dans le cadre de l’appel annuel à projets, le Fonds Baillet Latour accorde un montant de 100.000€ étalés sur 4 ans. Ce montant sert à mettre en place un accompagnement scientifique et technique par les Fermes Universitaires de l’UC Louvain pour expérimenter et valider de nouvelles pratiques reproductibles au service d’une agriculture plus durable. L’objectif final est de s’assurer que les techniques développées puissent être partagées et répliquées utilement au bénéfice du secteur.

Le projet de la Ferme de la Sarte, porté par Géraud Dumont de Chassart, a été sélectionné parmi 35 propositions. Il consiste en l’analyse des effets de bio-intrants et oligoéléments sur les services écosystémiques du sol, la qualité nutritionnelle des aliments et la productivité agricole.  Avec l’aide des Fermes Universitaires de l’UC Louvain, la Ferme compte créer plusieurs parcelles d’essais multifactoriels dont l’objectif est de valider scientifiquement des nouvelles pratiques agricoles pour réduire au maximum l’utilisation de fongicides et d’engrais azotés de synthèse, dans le cas particulier d’une ferme sans élevage.

Les essais prévus en 2022 portent sur deux cultures. D’une part, les effets du compost en enrobage de semences et des pulvérisations d’extraits végétaux ou de thé de compost sur une culture d’orge brassicole et d’autre part, un essai comparatif entre thé de compost, extraits végétaux et fongicide pleine dose et demi-dose sur froment d’hiver. Au terme des 4 ans, les résultats seront partagés dans les réseaux agricoles.

Vidéo

Infectiologie

Le Professeur Thomas Marichal de l’ULiège a reçu le Baillet Latour Biomedical Award 2022 de 1.000.000 d’euros ce jeudi 21 avril des mains de la ministre Valérie Glatigny.

Pour sa première édition, le Baillet Latour Biomedical Award, remis ce jeudi 21 avril, au palais des Académies à Bruxelles, par la ministre de la Recherche scientifique en Fédération Wallonie-Bruxelles Valérie Glatigny, a été attribué au Professeur Thomas Marichal de l'Université de Liège pour ses recherches sur le système immunitaire pulmonaire.

Thomas Marichal est Docteur en médecine vétérinaire. Il a obtenu un doctorat en Immunologie en 2011 à l'Université de Liège. Il est actuellement enseignant-chercheur à l'Institut de recherche interdisciplinaire en sciences biomédicales (GIGA) de l'Université de Liège, où il dirige le laboratoire d'immunophysiologie. Le projet qui sera financé par ce prix, s'intéresse aux cellules myéloïdes (une lignée de cellules immunitaires) atypiques qui apparaissent lors de la phase de récupération des infections virales respiratoires.

Avec son nouveau prix, le Fonds Baillet Latour consacre désormais chaque année un million d'euros au soutien pendant cinq ans de la carrière de jeunes chercheurs prometteurs dans le domaine des sciences biomédicales. Il espère ainsi augmenter leur visibilité, favoriser l'obtention de financements additionnels européens ou encore contribuer à la rétention des talents scientifiques dans le pays.

Toutes les photos

Tous les lauréats

Salades

L’édition 2022 du Prix Baillet Latour pour l’Innovation en Maraîchage, 3è édition, a récompensé le projet de La Tête dans les Salades pour la création d’une pépinière visant à obtenir une production 100% bio et locale de fruits et de légumes.

Pour la troisième année consécutive, le Prix Baillet Latour récompense un projet d’innovation en production durable des légumes, à hauteur de 10 000 €. L’objectif de ce prix est de contribuer au développement d’innovation pour des pratiques de maraîchage plus durables. Pour cette édition 2022, une dizaine de dossiers ont été soumis à candidature. Le jury a été impressionné par la diversité de ceux-ci.

Après délibération, le prix a été attribué à La Tête dans les Salades pour son projet intitulé : « Création d’une pépinière à semis dans le cadre d’une production 100 % locale de fruits et légumes en maraîchage biologique sur petite surface ». Depuis 2017, La Tête dans les Salades propose une production de fruits et légumes 100 % issue de leur ferme en maraîchage biologique avec, pour leitmotiv, l’envie de participer à la relocalisation de l’alimentation.

Toutes les photos